You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

LanguageAnDesign

LA RSE : LA NOUVELLE TENDANCE DANS LES ENTREPRISES/ LA TENDANCE EN VOGUE

  • ORIGINE DE LA RSE 

La RSE ou Responsabilité Sociale des Entreprises tire ses fondements des travaux de recherche de certains managers américains dans les années 1950. Ces spécialistes sont partis du principe selon lequel les entreprises gagneraient plus, où engrangeraient plus de bénéfices si elles ne se concentraient plus uniquement sur leurs profits. En effet, la responsabilité des entreprises devient un enjeu de plus en plus important en ce sens que le développement des préoccupations environnementales, sociales, économiques et la mondialisation amènent les consommateurs à être plus critiques et plus exigeants vis-à-vis des entreprises. Ils souhaitent que ces dernières respectent mieux les lois, l’environnement et soient plus responsables en général.

 

  • DEVELOPPEMENT ET INSTITUTIONNALISATION DE LA RSE

C’est à partir des années 1999 et 2000 que les gouvernements de plusieurs pays du monde mettent en place des règlementations qui vont poser les bases de la RSE. C’est ainsi que dans certains pays dont la France, des lois seront adoptées afin d’obliger les entreprises à rendre publique leurs performances en matière de développement durable. Ce nouveau principe érigé est un moyen de pression visant à emmener les entreprises à s’investir davantage dans la RSE. Une entreprise qui est « Responsable » est une entreprise qui a un avantage concurrentiel et qui ne se laisse pas distancer par ses concurrents. Partant de là, la RSE est vue comme un outil de management, de communication et de développement pour les entreprises. En outre, elle est devenue indispensable pour améliorer l’image des entreprises auprès des consommateurs.

  • LA RSE DE NOS JOURS

De nos jours, la RSE occupe une place importante dans les modes de fonctionnement des entreprises.  Selon la Commission Européenne, pour que les entreprises assument leur responsabilité sociale, il faut tout d’abord qu’elles respectent la législation en vigueur et les conventions collectives conclues entre partenaires sociaux. Pour s’acquitter pleinement de leur responsabilité sociale, les entreprises doivent démontrer leur engagement en prenant en compte dans leurs activités commerciales, les préoccupations de toutes leurs parties prenantes en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’homme et des consommateurs. Le concept de RSE prend donc une envergure nouvelle qui permet à l’entreprise de mieux prendre en compte les attentes des parties prenantes.

Aujourd’hui institutionnalisée dans le monde de l’entreprise, la RSE est un ensemble de démarches et de stratégies qui renvoient aux différentes politiques mises en place pour par exemple contribuer à la protection de l’environnement, à la réduction des gaz à effet de serre, à l’amélioration de la qualité des produits, à l’inclusion sociale ou au développement économique, etc.

Sur le plan environnemental par exemple, de plus en plus d’entreprises adoptent des stratégies ou mettent en place des actions afin de réduire leurs consommations de ressources ou leurs impacts sur l’environnement.

A cet effet, la norme ISO 14001 a été créée pour aider les entreprises à mettre en place un système de management environnemental dans le cadre de la RSE. Les dispositions de cette norme sont :

  •  Mettre en place un programme de réduction des déchets papiers dans l’entreprise,
  •  Mettre en place un recyclage,
  •  Développer un plan de déplacement d’entreprise pour favoriser les transports non polluants,
  •  Etablir un plan de réduction des consommations énergétiques ou de réduction de gaz à effet de serre,
  •  Faire de l’éco conception des produits (concevoir des produits qui respectent mieux l’environnement).

Qu’en est-il de la RSE et des enjeux sociaux ? A ce niveau, les entreprises devraient :

  •  Aider des associations à finalité sociale grâce au mécénat,
  •  Faire du mécénat de compétence (mettre à disposition ses salariés pour aider les associations),
  •  Participer à des programmes humanitaires (financièrement ou logistiquement),
  •  Etablir une charte éthique contre la corruption (développement des comités d’éthique et de gouvernance dans les entreprises),
  •  Participer à des programmes d’inclusion sociale au niveau local,
  •  Augmenter la rémunération de ses salariés via les tickets restaurant, les avantages en nature ou autres primes,
  •  Mettre en place des programmes de prévention/santé et de bien être au travail dans l’entreprise,
  •  Prendre soin de l’ergonomie des salariés au travail,
  •  Intégrer la RSE dans la direction RH.

La Responsabilité Sociale de l’Entreprise c’est également dans le domaine du mécénat et de la culture :

  •  Faire du mécénat culturel, soutenir des musées et des expositions,
  •  Soutenir des associations artistiques ou sportives,
  •  Soutenir des programmes éducatifs liés aux activités culturelles,
  •  Faire de la sensibilisation des consommateurs.

Bien qu’il n’existe aucune « loi » dans le monde qui oblige les entreprises à mettre en place une stratégie RSE, cela ne doit pas constituer un argument pour elles de refuser de s’assumer en étant plus responsable.   

  • La RSE DANS NOTRE CONTEXTE

Si l’on s’en tient aux propos de Thierry TÉNÉ, co-fondateur de l’institut RSE Afrique, ce sont paradoxalement les Entreprises et le patronat qui portent la RSE en Afrique. Elle y reste cependant beaucoup axée sur la philanthropie. Il est vrai que sous nos tropiques il n’est pas rare de voir dans nos médias les distributions de vivre, de vêtements aux orphelins ou aux élèves défavorisés. C’est comme cela que la RSE est principalement comprise par nombre d’entreprises Africaines. Mais peut-on leur en vouloir si se sont elles mêmes qui portent ces initiatives ? Les gouvernements n’ont pas encore intégré ces notions dans nos lois surtout en matière environnementale. Il est certes vrai qu’il y a de l’évolution en la matière mais il y a encore un long chemin jusqu’au jour où les citoyens et les OSC voudront et pourront poursuivre en justice une entreprise ‘‘simplement parce qu’elle pollue’’.

Categories